Blog

Où il sera question de complexité…et de spaghettis. Didier Martz

 Ne dites plus « compliqué » mais « complexe » si la réalité est trop gênante ou inharmonieuse. Dans nombre de cercles de pensée et d’activités, on fait un usage important de la notion de complexité. Son sens est à peu près partout le même : dire, avec un certain sang-froid, que la situation devant laquelle on se … Continuer à lire … « Où il sera question de complexité…et de spaghettis. Didier Martz »

Distanciel et Présentiel, de faux amis. Didier Martz

On hésite sur l’orthographe. Il serait cohérent d’écrire les deux avec un C si on les fait dériver des mots français distance et présence. Mais ce n’est pas le cas. Le premier, un néologisme, est apparu pour désigner le travail ou l’enseignement à distance alors que le second, un anglicisme, provient de l’anglais presential pour … Continuer à lire … « Distanciel et Présentiel, de faux amis. Didier Martz »

Consentir à quoi ? Michel Billé

  « Consentir » : Le dictionnaire historique de la langue française (sous la direction d’Alain Rey) nous explique qu’il s’agit d’un emprunt très ancien au latin « consentire » qui signifie être d’accord avec, de cum (avec) et sentire (sentir) au sens de être d’un même sentiment…  Il s’agit donc d’être en accord avec, de se conformer à, de … Continuer à lire … « Consentir à quoi ? Michel Billé »

Comment le raisonnement émotionnel appauvrit le débat d’idées. José- Marie Polard

L’incertitude gagne, une incertitude généralisée avec son halo anxiogène, produisant tel un levier des questionnements identitaires à tous les étages. Mis sur la sellette nos rapports à la technique, à la nature, à la religion, à la vérité …à tomber de sa chaise ! Le corps n’échappe pas à la question, qu’il soit sexué, ou racialisé, dans … Continuer à lire … « Comment le raisonnement émotionnel appauvrit le débat d’idées. José- Marie Polard »

2020, un bon millésime. Didier Martz

Cauchemardesque, effarant, horrible « plus jamais ça »… Pauvre 2020 désormais inscrite dans le Guinness des records à côté des autres années noires. L’ambiance en ce début d’année n’est pas au beau fixe et les vœux formulés sont prudents, vu les effets produits par ceux de l’année dernière. On exclut le « bonne » de bonne année et on … Continuer à lire … « 2020, un bon millésime. Didier Martz »

Tout et son contraire. Michel Billé

Volontairement ou non, nous utilisons parfois des mots, des expressions et des manières de parler qui, au delà des apparences, disent à bas bruit ce qu’elles sont censées ne pas dire… Depuis déjà quelques temps nous avons bien compris, par exemple, que le mot « territoire » donne l’illusion de l’ancrage, de l’enracinement mais qu’il a en … Continuer à lire … « Tout et son contraire. Michel Billé »

Le soignant, l’enseignant et le hors-la-loi. Christian Gallopin

En ces temps de Covid, l’humanité avance masquée. Nous n’avons probablement pas mesuré suffisamment l’importance éthique de cet « accoutrement » qui met une gifle magistrale au visage lévinassien. Chez Emmanuel Lévinas, le visage excède bien sûr le contour du nez, des paumettes et des lèvres. Le visage lévinassien excède la forme anatomique. Cependant, c’est bien sur … Continuer à lire … « Le soignant, l’enseignant et le hors-la-loi. Christian Gallopin »

Reconnaitre et accepter l’impuissance en santé publique. Michel Bass

Comment interpréter le cafouillage et l’incertitude qui règnent au sujet du COVID ? Est-ce seulement lié à une connaissance scientifique insuffisante ? Ou peut-on aussi y voir une grande incompétence en matière de santé publique ? Et pas qu’une incompétence, mais aussi le résultat de remettre constamment et depuis longtemps au lendemain l’effort environnemental et de santé publique, … Continuer à lire … « Reconnaitre et accepter l’impuissance en santé publique. Michel Bass »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.